infothondepechedurable.org

Renseignez-vous sur l’exploitation durable du thon et sur les efforts réalisés par plusieurs grandes entreprises pour protéger cette importante filière alimentaire, incluant l’entreprise ayant produit le thon que vous avez acheté récemment.

Plus de 4.8 millions de tonnes de thon ont été capturés dans le monde en 2015 : le thon de type bonite représente 58 % de ces prises, suivi du thon à nageoires jaunes (28 %), du thon patudo (8 %) et du thon germon (5 %). Le thon rouge ne représente que 1 % des prises mondiales.

76% des prises mondiales de thon proviennent de stocks ayant un « niveau d’abondance durable ». Tous les stocks de thon doivent cependant être protégés contre la surpêche. Une visite de notre site vous permettra de voir l’état de tous les stocks de thon.

Gestion des ressources en thon

Il existe en tout 23 stocks de bonite, de thon à nageoires jaunes, de thon patudo, de thon germon et de thon rouge qui sont exploités commercialement. Cette carte indique les quantités de thons pêchés dans chaque région océanique. Plus le cercle est grand, plus les quantités sont grandes.

Pacifique oriental Océan Atlantique Océan Indien Hémisphère sud Pacifique occidental

Les gouvernements des nations pratiquant la pêche en mer gèrent ensemble tous les stocks mondiaux de thon. Renseignez-vous sur ces organisations régionales de gestion de la pêche ou «ORGP».

Méthodes de pêche

Concernant les méthodes utilisées par les navires, 64 % des prises sont réalisées par des senneurs (filet en poche), 12 % par des palangriers (grandes lignes munies de plusieurs hameçons) et 9 % par des canneurs (plusieurs cannes). Les autres prises sont réalisées par des navires utilisant des équipements moins répandus. En outre, toutes les méthodes de pêche produisent des prises accessoires ou involontaires, de sorte que nous avons aussi évalué l’impact environnemental de chaque méthode. L’ISSF collabore avec des scientifiques et des experts de l’industrie de la pêche sur divers projets visant à relever ces défis.

Pêche à la senne coulissante sans DCP (dispositif de concentration des poissons)

Cette méthode produit généralement de petites quantités de prises accessoires, de l’ordre de 0,03 % à 2,8 % des prises totales du navire, selon les régions océaniques.*

Palangrier

Cette méthode produit un taux élevé de prises accessoires : plus de 20 % des prises des navires.*

Pêche à la senne coulissante avec DCP (dispositif de concentration des poissons)

La pêche à senne coulissante avec DCP produit des prises accessoires représentant 1,75 % à 8,9 % des prises totales du navire, selon les régions océaniques.*

Canneur

Cette méthode ne cause pas de préoccupation majeure au sujet des captures d’espèces non ciblées vulnérables. Cependant, cette méthode exige l’utilisation d’appâts vivants et les effets de la pêche sur ces espèces sont très peu connus.

Amélioration des pratiques

Aucune mesure ne peut à elle seule assurer l’exploitation durable des stocks de thon. Il faut plutôt des efforts coordonnés et constants dans tous les océans où le thon est pêché.

Plusieurs entreprises de l’industrie du thon se sont engagées à collaborer avec l’ISSF pour œuvrer ensemble à l’amélioration de la situation. Nous avons aussi identifié diverses pratiques, ou « mesures de conservation », que tous les thoniers devraient chercher à appliquer.

Vous pouvez maintenant suivre les pratiques de pêche des grands thoniers, grâce à notre Registre de navires proactif.

Le navire ne
jette jamais de thon
Le navire bat
pavillon d’une nation
participant à la
gestion internationale
des stocks de thon
Le navire possède
un identifiant unique,
notamment un numéro
de l’Organisation maritime
internationale (OMI)
Le navire ne
fait aucun
transbordement
en mer
Le navire est
inscrit sur un
registre officiel
de navires
Le navire communique
ses données d’utilisation
de DCP aux
scientifiques des ORGP
Le navire ne pratique
pas le désaileronnage
des requins et applique
une politique de
lutte contre le
désaileronnage
Le navire ne
figure sur aucune
liste de pêche
illégale, non
réglementée et
non déclarée
Le navire compte
un observateur
à bord
Le capitaine du
navire a suivi une
formation annuelle
Si des DCP sont
utilisés, le navire
déploie des DCP
non maillants


Sources:
* ISSF 2011-03: Questions and Answers about FADs and Bycatch
   The Status of the Stocks Report